Concerts
Revue de presse
AGENDA Article de presse
Dordogne Libre - Mar 20 Janvier 2004
PERIGORD - Emotion simple et plaisir partagé
PERIGORD: MUSIQUE - Emotion simple et plaisir partagé L'ensemble instrumental de la Dordogne est composé de musiciens professionnels du département qui se retrouvent régulièrement sous la direction de Francis Célérier.

L'ensemble instrumental de la Dordogne égrène sa musique depuis 14 ans. En effet c'est en 1990 que cette formation fut créée au sein de l'École nationale de Musique, en décembre, au mois de Noël. Un cadeau, pour tout un département qui assure un rôle fondamental, celui de contribuer au développement musical en Dordogne avec l'aide de l'ADAM 24.
Cette mission se mettant au service des communes, des associations et des centres culturels.

Du baroque au XXIe siècle
L'ensemble instrumental de la Dordogne est une formation dîtes à géométrie variable qui peut être composée de 5 à plus de 30 musiciens. Du violon au basson en passant par la clarinette, le cors ou le tuba, le spectacle offert est majestueux pour les oreilles, qui écoutent, mais également pour les yeux qui parcourent l'ensemble. Musicien et instrument ne formant qu'un seul bloc, prouvant que l'un ne pourrait pas s'exprimer sans l'autre. Une douce alchimie vieille de plusieurs siècles, que l'ensemble Périgourdin diffuse avec beaucoup de talent dans un répertoire cheminant du baroque au XXIe siècle.
De quoi mettre en appétit les quelque 1 300 élèves inscrits cette année à l'école nationale de musique en Dordogne. 70 professeurs se partageant théorie et pratique musicale.

Gershwin pour saluer le printemps
Pour sa quatorzième saison musicale, la formation se rendra dans plusieurs communes du département avec un programme qui permettra d'entendre notamment en première partie des ensembles de professeurs de l'ENM et en seconde partie le concerto en fa majeur pour piano et orchestre de Georges Gershwin. A ce jour, deux concerts sont programmés, le samedi 13 mars à l'Agora de Boulazac et le samedi 20 mars au Château d'Excideuil. Un bel hymne à la joie pour saluer l'arrivée du printemps.

Jean-Baptiste Marty

Petite note sur Gershwin
Communément appelée concerto en fa, l’œuvre fut écrite immédiatement après le succès de la Rhapsody in blu, sur commande de l'orchestre symphonique de New York et de son chef Walter Damrosch. Ceux-ci la présentèrent au public new-yorkais, à Carnegie Hall, le 3 décembre 1925; malgré les réserves de mélomanes distingués, ce fut un triomphe.
Quoique moins concentré, d'un caractère plus décousu que la Rhapsody in blu, le concerto devint rapidement populaire, Ravel lui-même s'en faisant le propagandiste. Un concerto qui reste en retrait des grandes oeuvres du genre, mais que les pianistes ne négligeront pas de sitôt.
Concerto pour piano et orchestre en fa majeur de Georges Gershwin. Le samedi 13 mars à l'Agora de Boulazac à 20 h 30 et le samedi 20 mars au château d'Excideuil à 20 h 30.
Entrée de 12 à 15 euros. Renseignements au 05 53 45 60 50

Archives
Version imprimable